7- L'appareil photo et le camescope numériques
Planète Photus

 
Web www.valordi.com

 L'appareil photo numérique

C'est un appareil sans pellicule ! A l'intérieur, les couleurs sont simplement remplacées par des chiffres, afin de pouvoir être lues par l'ordinateur. Tu te souviens, je t'ai déjà expliqué que les ordinateurs ne savent lire que les nombres 0 et 1, organisés en "suites numériques ".
Les appareils numériques ne remplacent pas les appareils traditionnels (tu en as peut-être un d'ailleurs), car ils sont moins précis, ils ne voient pas aussi bien les détails du paysage ou du personnage photographié. Mais ils sont très utiles pour avoir sa photo " tout-de-suite ", ou pour l'envoyer à l'autre bout du monde par Internet ( courrier, correspondance instantanée entre ordinateurs du monde entier). Très intéressant aussi, lorsqu'on a raté sa photo (cela arrive à tout le monde, même aux grandes personnes !), il est possible de l'effacer avant même de l'avoir mise dans l'ordinateur ! Avec lui, tu as le droit de te tromper. Fini les photos représentant tes pieds ou les gens sans la tête ( mauvais cadrage), fini les photos toutes blanches ou toutes noires (trop ou pas assez de lumière). Maintenant, tu as le droit à l'erreur, et cela ne coûte par un centime à tes parents. Et puis surtout, ce qui peut devenir très amusant, tu peux réaliser des " trucages ", modifier tes photos à volonté, rajouter des moustaches à ton papa, changer la couleur des cheveux de ta maman, allonger les bras de ta grande sœur, et plein d'autres choses encore. Cela se fait sur l'ordinateur grâce à des logiciels spécialisés dans le traitement des images (exemple : " Paint " de Windows 95 ou " Paint Shop Pro "). Plus loin au cours de notre voyage, je t'expliquerai comment faire.

Cet appareil est pourvu d'un minuscule écran dit " à cristaux liquides ", comme celui de ta montre à quarz ou celui de ton tamagoshi.. Les photos en couleurs y apparaissent. Il n'y a pas besoin de les confier au photographe pour les développer, c'est l'ordinateur qui fera tout.

L'appareil numérique se sert d'un "objectif " pour prendre la photo, d'une "ouverture" pour contrôler la quantité de lumière et d'un "déclencheur" pour contrôler le temps d'exposition (temps pendant lequel la lumière passe par l'objectif).
Dans un appareil photo classique, l'image est projetée sur une pellicule. Là, elle est projetée sur un composant électronique appelé CCD ( Charge Coupled Device), dont le rôle est de numériser ( transformer en suite de nombres) et convertir l'image en un " fichier " électronique. Ce fichier est lui-même composé de nombres qui définiront les couleurs exactes de l'image finale. Les images sont rangées dans une " mémoire " en attendant d'être lues par l'ordinateur. Pour lire les images, c'est très facile. Il suffit de connecter (brancher) l'appareil photo à l'ordinateur puis de " télécharger " les photos sur le disque dur. C'est en plus très rapide : quelques secondes seulement.

 


L'ordinateur adore les mathématiques !

 Le camescope numérique

C'est le même principe de base que pour l'appareil numérique. Mais cette fois-ci, la qualité des images est bien meilleure que sur les camescopes traditionnels. La définition horizontale est de 500 lignes ( en vidéo, on parle de lignes, alors qu'en informatique, on parle de points), tandis que les camescopes traditionnels en ont 250 ou 400 seulement (selon les modèles). Les détails sont donc plus précis.

Les films vidéo numériques sont stockés sur des supports appelés DV (Digital Video). Ils existent en cassettes (comme les cassettes vidéo traditionnelles, mais plus puissantes) et en disques appelés DVD (Digital Video Disc), de même forme que les CR-ROMS traditionnels. Les DVD peuvent contenir plusieurs milliards d'informations. En effet, la vidéo numérique utilise une somme très importante de mémoire, qu'aucune disquette ou aucun CD-ROM ne pourrait contenir. C'est comme si tu devais ranger 50 kg de pommes de terre dans une boite à sardines ! C'est impossible sauf si on prend une énorme boite.

 
L'ordinateur a beaucoup de mémoire !
 

 

CD - © copyright 2001-2006